La dernière fabrique de machine à écrire arrête sa production

first_imgLa dernière fabrique de machine à écrire arrête sa productionGodrej et Boyce, la dernière société dans le monde à fabriquer des machines à écrire a décidé de cesser son activité devant le peu de commandes qu’elle recevait. Basé à Bombay en Inde, le fabricant ne dispose plus que de quelques centaines de machines en stock.A l’ère des ordinateurs portables, tablettes tactiles et netbooks, c’est aujourd’hui une invention un peu oubliée qui disparait peu à peu : la machine à écrire. A Bombay en Inde, le dernier fabricant au monde a décidé de fermer ses portes avec à peine quelques centaines de machines en stock. Produite pour la première fois aux Etats-Unis en 1867, la machine à écrire a constitué une véritable révolution et a remporté très tôt un grand succès dans les bureaux et administrations. Depuis, elle s’est pourtant vu progressivement remplacer par les ordinateurs et logiciels modernes pour n’être aujourd’hui quasiment plus utilisée.À lire aussiDes canards d’élevage découvrent les plaisirs de l’eau après avoir été libérés en Inde”A partir du début des années 2000, les ordinateurs ont commencé à dominer. Tous les fabricants de machines à écrire ont arrêté leur production, sauf nous”, a expliqué au Business Standard, Milind Dukle, directeur général de Godrej et Boyce. Mais si les machines sont devenues obsolètes à l’Ouest, beaucoup d’Indiens continuaient à les utiliser. Du moins jusqu’ici. Ces dix dernières années, le nombre de commandes aurait en effet largement chuté, avec moins de 800 machines vendues en 2010. “Jusqu’à 2009, nous avions l’habitude de produire entre 10.000 et 12.000 machines par an. Mais c’était peut être la dernière chance des amoureux des machines à écrire. Maintenant, notre marché principal concerne les agences de défense, les tribunaux et les bureaux administratifs”, a indiqué au journal indien Milind Dukle. Ces dernières années, Godrej et Boyce ne fabriquait plus qu’un seul type de machines, la Prima dont il lui reste donc quelques exemplaires, la majorité en caractères arabes.Le 27 avril 2011 à 17:20 • Emmanuel Perrinlast_img read more